Login
 
Main Data
Author: Mouhamed Sarr
Title: De la littérature des travailleurs immigrés à la littérature des migrants Le changement de perspective au plan formel et thématique dans la littérature allemande
Publisher: Grin Verlag
ISBN/ISSN: 9783346131973
Edition: 1
Price: CHF 38.20
Publication date: 01/01/2020
Content
Category: Pädagogik
Language: French
Technical Data
Pages: 334
Kopierschutz: kein Kopierschutz
Geräte: PC/MAC/eReader/Tablet
Formate: PDF
Table of contents
Thèse de Master de l'année 2019 dans le domaine Didactique - Allemand - L'allemand en tant que langue étrangère, note: 19,5 (very good), Université Cheikh Anta Diop de Dakar, langue: Français, résumé: Le présent travail de recherche trouve son intérêt dans l'analyse du changement de perspective au plan formel et thématique de la littérature des travailleurs immigrés (Gastarbeiterliteratur) à la littérature des migrants (Migrantenliteratur). Une telle étude s'appuie sur les romans évoqués dans le titre afin d'aborder la problématique du changement de plume dans la littérature allemande. En effet, la littérature des travailleurs immigrés qui s'est développée dès les années 60-70, est un medium de communication et de dénonciation des conditions de vie des immigrés venus en Allemagne dans le cadre d'une coopération multilatérale de recrutement de main-oeuvre lancé par la RFA pour redynamiser son économie. Une décennie après, la littérature des migrants, formée globalement par des étrangers, voit le jour et forge un discours nouveau et pluriel. Pendant que le premier sous-champ oriente ses textes uniquement sur les conditions de vie des travailleurs immigrés et se cloisonne cependant sur une narration dichotomique, le second, s'ouvre aux autres minorités et cherche la continuité du point de vue formel et surtout thématique. L'objectif était d'adapter leurs productions littéraires à l'actualité dans toute la société allemande. L'analyse du corpus a permis ainsi de montrer, d'une part, comment l'auteur Aras Ören, sous une forme classique, représente la rencontre entre les personnages allemands et ceux des travailleurs immigrés et de mettre en évidence les conditions de vie de ces derniers dans un quotidien marqué par la criminalité, des problèmes d'intégration et de rejet. D'autre part, elle a permis d'éclairer avec Chima Oji les expériences des minorités noires africaines, afro-allemande, binationales etc. dans une Allemagne conservative dans laquelle elles sont discriminées et considérées comme des étrangers avec qui la société majoritaire ne partagent aucune similitude culturelle et identitaire. Or, suivant la narration de l'auteur, une telle conception sur une culture allemande homogène est, de nos jours, erronée. Par ailleurs, les cultures sont devenues hétérogènes, voire hybrides. Aussi bien les migrants africains mis en texte que les autres minorités rejetées constituent une partie intégrante de la société allemande. C'est ce que nous avons analysé avec la présence d'une diversité de minorités dans son récit.